Comment et où diffuser sa thèse ?

Mis à jour le 27 juillet 2017

Diffusion de la thèse par les Bibliothèques Universitaires

Depuis le 1er septembre 2016, le dépôt de la thèse s’effectue obligatoirement en version électronique (arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032587086)

Le dépôt de la thèse s’effectue auprès de la bibliothèque de l’établissement de soutenance (service commun de documentation, centre de documentation ou bibliothèque universitaire selon le cas, il appartient au doctorant de se renseigner sur ce point auprès de son Ecole Doctorale). L’établissement de soutenance a l’obligation légale du signalement de la thèse.

Le signalement de la thèse par la bibliothèque de l’établissement de soutenance s’effectue sur Internet :

  • sur le serveur Star (Signalement des thèses électroniques, Archivage et Recherche) qui alimente ensuite automatiquement le catalogue du Sudoc, Système Universitaire de Documentation, répertoire des fonds des Bibliothèques de l’Enseignement supérieur, ( http://www.sudoc.abes.fr)
  • sur Theses.fr (http://www.theses.fr/),
  • sur d’autres sites, par moissonnage, notamment DART (http://www.dart-europe.eu), portail européen des thèses.

Enfin, à la demande de l’établissement ou du doctorant, un signalement est effectué dans TEL (https://tel.archives-ouvertes.fr/), environnement particulier de l’archive ouverte française HAL (Hyper-Articles en Ligne) qui permet de rendre disponibles gratuitement les documents scientifiques.

Cette diffusion dans le cadre institutionnel est le meilleur garant d’un signalement pertinent mais aussi de la pérennité et de la protection de la thèse : une version d’archivage est conservée au Centre informatique national de l’enseignement supérieur (CINES) qui assure la lisibilité du fichier dans le temps. Elle s’appuie sur un contrat de diffusion qui lie le doctorant et son établissement de soutenance. Ce contrat peut contenir des clauses d’embargo ou de confidentialité, ainsi le choix de la diffusion peut être : diffusion immédiate ou diffusion différée (embargo/confidentialité) ou diffusion d’une version partielle ou pas de diffusion sur le Web.

Diffusion par le doctorant

Néanmoins, le doctorant possède, de par son statut d’auteur, la possibilité de diffuser lui-même sa thèse sur d’autres sites Internet. Les solutions suivantes peuvent être retenues :

  • A l’Inra, comme toute publication scientifique, la thèse doit être signalée dans Prodinra (http://prodinra.inra.fr) : déposez votre thèse sur Prodinra par le menu Déposer après connexion à l’aide de votre login/mot de passe ldap (dépôt rapide),
  • TEL recueille aussi des dépôts volontaires des auteurs (voir ci-dessus),
  • Diffusion sur un site web personnel.

Parfois, une diffusion sous forme de livre édité est envisageable. Toutefois, certains éditeurs démarchent les doctorants dans le but d’augmenter leur catalogue, les gains sous forme de droits d’auteur se révélant très hypothétiques : voir les réponses à des questions sur ce sujet :

Questions de droit d’auteur

Si le doctorant possède bien le statut d’auteur de la thèse, il est aussi tenu de respecter le droit d’auteur de ses collègues et le droit des éditeurs.

Utilisation d’un ou de plusieurs articles dans une thèse

Dans les thèses « sur articles », l’auteur reprend le contenu d’un ou de plusieurs article(s) soumis à publication ou publié(s). Selon l’article 30 de la Loi République numérique entrée en vigueur le 9 octobre 2016, si la recherche est financée (à coût complet) au moins pour moitié sur des fonds publics, le dépôt du texte intégral des articles est autorisé en Open Access dans une archive ouverte (Prodinra pour l’Inra) après un délai de 6 mois pour les sciences, techniques et la médecine ou de 12 mois pour les sciences humaines et sociales. Consulter le focus dédié aux conséquences de cet article pour être en mesure de déterminer précisément la forme déposable et les conditions de dépôt.

Utilisation d’un élément déjà publié

Lorsqu’une thèse reprend une illustration (figure, graphique, image…) déjà publiée dans un document quelconque, l’autorisation de ré-utilisation doit être demandée au titulaire des droits d’auteur. Cette ré-utilisation peut parfois donner lieu à une redevance versée à celui-ci (voir à ce sujet la réponse fournie à la question d’un chercheur sur les droits de copyright demandés pour reproduire les figures d’un article : http://ist.blogs.inra.fr/questionreponses/2014/07/24/droits-de-copyright-pour-reproduire-des-figures-dun-article-dans-une-revue/).