Archives de catégorie : Archivage de l’information

Istex vous offre le texte intégral !

bouton istexLe simple ajout de l’extension addons.istex.fr à votre navigateur vous donne accès au texte  intégral d’un article grâce au bouton Istex qui s’intègrera alors dans la page web que vous visitez pourvu que :

  1. La page présente le DOI ou le PubMed ID de cet article
  2. L’article fasse partie de la base Istex
  3. Vous ayez un compte Renater (c’est le cas si vous faites partie de l’ESR – établissements de l’Enseignement supérieur et de la recherche français)

Essayez-le par exemple dans , WoS, Pubmed, WikipediaScience Direct et autres sites des éditeurs (vous avez donc le choix entre louer ou acheter l’article, ou le télécharger gratuitement sur Istex puisque l’ESR l’a acquis pour ses chercheurs). 

De plus, si vous utilisez Google Scholar, l’extension installera de manière automatique la bibliothèque ISTEX, ce qui vous permettra de voir les articles Istex dans vos résultats de recherche (voir aussi le billet sur la configuration de google Scholar).

Installer l’extension : https://addons.istex.fr/ 

Istex, qu’est-ce que c’est déjà ?

ISTEX est une plateforme qui a pour ambition d’offrir, à l’ensemble de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche française qui le souhaite, un accès en ligne aux collections rétrospectives de la littérature scientifique dans toutes les disciplines. À ce réservoir inégalé en ressources multidisciplinaires s’ajoute un nombre important de services à valeur ajoutée permettant d’en optimiser l’exploitation grâce à des outils de fouille de contenus (TDM) et de valorisation interactive. En savoir plus : https://www.istex.fr/curieux/

Softwareheritage.org : une plateforme universelle pour conserver les logiciels libres

softwareheritage
Software heritage permet de collecter et de préserver le code source des logiciels libres et de constituer une archive mondiale.. Déjà presque 3 millions de fichiers de code sont stockés.

L’archive contient déjà les entrepôts orginaux ( non-fork repositories) et publics de GitHub (voir le billet), les « sources packages » de la distribution Debian, et les « tarball relases » du projet GNU.

La recherche s’effectue en tapant un morceau du code ou avec une clé SHA1 (Secure Hash Algorithm) . Pour l’instant les fonctionnalités comme la description de la provenance, la navigation dans les contenus, l’indexation plein texte ou même le téléchargement ne sont pas encore implémentées (voir la feuille de route).

Ce service a été fondé par l’INRIA en 2015. Le DANS Data Archiving and Networking Services et Microsoft sont les premiers sponsors de ce projet qui lance un appel à subventions, vu l’ambition universelle de celui-ci.

https://www.softwareheritage.org/

Sources :

 

 

Les services de conservation et d’exposition de données : un guide pour les chercheurs SHS

Huma-Num est une très grande infrastructure (TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales. Une nouvelle version (juin 2014) de son guide de 24 pages «Les services de conservation de données » est disponible. Ce guide  propose aux équipes de recherche des solutions pour assurer la sauvegarde, la pérennité et le partage de leurs données numériques (PDF à télécharger).

grille

Introduction de Nicolas Larousse (CNRS)

Aujourd’hui, les données de la recherche sont produites nativement sous forme numérique ou proviennent de la numérisation de données analogiques. Le passage au numérique apporte un gain évident pour la transmission, la diffusion de ces informations et le travail collaboratif qui peut être effectué sur ces données. Mais paradoxalement, un objet numérique peut être plus fragile que son homologue du monde réel : en effet, une photo très abimée peut encore fournir de nombreuses informations, alors qu’un fichier informatique est totalement inutilisable à la moindre altération.

Pour éviter ces pertes, Huma-Num propose à la communauté des producteurs de données numériques en Sciences Humaines et Sociales, un ensemble de services pour le traitement,
le stockage, la diffusion et la conservation de données numériques, regroupés sur « la Grille de services ». Les services de conservation se déclinent en stockage sécurisé, exposition de données et archivage à long terme.
Le premier volet de ce dossier présente le stockage sécurisé associé aux outils de traitement proposés par la « Grille de services ».

Le second volet présente Nakala, le nouveau service proposé pour exposer les données.

Enfin, le troisième volet est consacré au service d’archivage à long terme mis en place par la TGIR, qui s’appuie sur l’infrastructure et les compétences du Centre Informatique
National de l’Enseignement Supérieur
. Les problématiques soulevées par l’archivage à long terme sont ensuite mises en perspective par la vision des Archives de France sur le devenir des données de la recherche en format numérique.

Lu dans Echodocs. Les services de conservation de données. 17/06/2014.  http://www.echosdoc.net/2014/06/les-services-de-conservation-de-donnees/

lire aussi :
NAKALA: un nouveau service pour l’exposition de données.humanum.hypotheses.org/369

Outils pour la préservation de l’information numérique : un nouvel annuaire

COPTR (Community Owned Digital Preservation Tool Registry) est un nouvel annuaire collaboratif (wiki ouvert à la contribution) référençant les outils utiles à la préservation à long terme de l’information numérique. L’objectif est de rassembler les connaissances et les expériences des utilisateurs. Les outils sont catégorisés par fonction (de Academic Social Networking à Workflow and Lab Notebook Management en passant par Metadata Extraction) et par type contenu manipulé (de Audio à Web en passant par Geospatial).

Les organismes partenaires de COPTR sont :

  • The Digital Curation Centre (DCC),
  • The Digital Curation Exchange (DCE),
  • National Digital Stewardship Alliance (NDSA),
  • The Open Planets Foundation (OPF)
  • Preserving digital Objects With Restricted Resources project (POWRR)

Vu sur Échosdoc

Archivage numérique pérenne

Le dernier numéro spécial de La gazette du CINES est consacré à l’archivage numérique pérenne qui constitue, avec le calcul intensif, la principale mission du CINES (Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur). Ce dossier très complet aborde les aspects théoriques et pratiques de cette question : état de l’art en France et dans le monde, présentation des services proposés par le CINES (plateforme PAC1 mise en place pour répondre aux besoins des organismes désirant archiver leurs données administratives, patrimoniales ou scientifiques, projet ISAAC2 pour l’archivage spécifique des données scientifiques), témoignages d’utilisateurs (ABES pour les thèses, Cujas pour les ouvrages numérisés, CNRS pour HAL…), démarche qualité à mettre en oeuvre aux niveaux technique et organisationnel, importance des métadonnées pour décrire et qualifier les données à archiver, programmes internationaux dans lesquels le CINES est acteur.

Télécharger le dossier Archivage numérique pérenne (60 p., format pdf)

1PAC : Plateforme d’Archivage au CINES
2ISAAC : Information Scientifique Archivée Au CINES

Fabrica : un site sur les outils de gestion de l’information

Le site Fabrica, mis en place par les services IST de l’Inria, est un service de partage de connaissances sur les outils et astuces facilitant la gestion de l’information et testés par des documentalistes ou des chercheurs de l’institut. Il est maintenant ouvert aux contributions extérieures et toute personne peut signaler un outil, décrire une méthodologie ou une simple astuce dont elle a éprouvé la pertinence dans les domaines de la recherche et de la gestion de l’information.

Outils et astuces sont présentés à travers 6 rubriques :

  • Gérer une bibliographie
  • Optimiser sa recherche sur le web
  • Rédiger collectivement et partager des documents
  • Surveiller le web
  • Visualiser et exploiter l’information
  • Rechercher des documents sur son disque dur

Régulièrement, un  outil différent est mis en avant.

Fabrica est une action du projet Atelier Documentaire du Chercheur.

http://fabrica.inria.fr/

image du site Fabrica de l'INRIA

OpenAIREplus : connexion entre publications et données de recherches

Lancé le 6 décembre dernier, le projet OpenAIREplus (Open Access Infrastructure for Research in Europe), d’une durée de 30 mois, veut établir un lien entre les publications scientifiques, les données de recherches et les sources de financement qui y sont associées.
Il utilise l’infrastructure du projet OpenAIRE qui donne la possibilité aux scientifiques  de déposer en Open Access publications et résultats des recherches financées par la Commission Européenne. Les chercheurs qui ne peuvent déposer dans une archive compatible OpenAIRE peuvent le faire dans l’archive orpheline disponible sur le site.

Vu sur echosdoc.net

Le site OpenAIRE

Chercheurs à l'ère numérique (cas des mathématiciens et informaticiens en France)

Cet article présente l’analyse comparative des résultats de trois enquêtes (2005, 2007 et 2010) sur les pratiques documentaires et les pratiques d’auto-archivage des articles d’une partie de la communauté des chercheurs en mathématiques et informatique français à l’ère du « tout numérique ».

Lire l’article sur ArchiveSIC…

Descripteurs: Appel à communications pour le 8ème colloque du chapitre français de l’ISKO en 2011

Colloque de l’ISKO France sur la Stabilité et dynamisme dans l’organisation des connaissances – Lille 27-28 juin 2011

Appel à communications pour le 8ème colloque du chapitre français de l’ISKO en 2011.