Archives de catégorie : Logiciel de gestion de bibliothèque

Comparatif de 9 « discovery tools »

Dans le numéro d’octobre, Archimag propose un tableau comparatif des « outils de découverte » (discovery tools) qui permettent d’accéder à l’ensemble des fonds documentaires, locaux ou distants, d’un établissement (quels que soient leur support, leur mode et leur lieu de stockage). Ces outils se caractérisent par une simplicité d’usage pour l’utilisateur, doublée d’une possibilité de recherche complexe valorisant au mieux les ressources. Ils s’appuient sur un index central, immense base de métadonnées fournie par le producteur du logiciel et interrogée par le moteur de recherche lorsqu’un usager saisit une requête.

Parmi les outils comparés par Archimag figurent des outils Open Source :

AFI-OPAC1     invenio     vf-beta

Pour aller plus loin, on pourra lire l’étude de l’UKSG sur l’impact des Resource Discovery
Services (RDS) en bibliothèque :

Vu sur : Bibliothèque : découvrir son discovery tool. Archimag. 2014 (278)29-32.

Waterbear, le 1er SIGB libre et gratuit dans les nuages

waterbear

WaterBear est un logiciel SIGB en mode SaAS (Software as a Service : on accède au logiciel en ligne sans avoir besoin de faire une installation) et il est libre. Il a été créé dans un premier temps pour des bibliothèques de petites dimensions comme les bibliothèques territoriales. Son créateur est  le même que l’outil  Moccam . Waterbear est en version bêta pour l’instant et Il est annoncé comme étant un outil complètement paramétrable pouvant convenir à tout type de bibliothèque. Le mode Saas demande une bonne connexion internet mais ne nécessite pas d’administration informatique.

Lien vers l’outil :  http://waterbear.info/

source : Mercier, Silvère. “Interview Du Fondateur de Waterbear, Le SIGB Libre et Gratuit Dans Les Nuages.” Pratiques Collaboratives. Accessed November 21, 2014. http://www.pratiques-collaboratives.net/Interview-du-fondateur-de-Waterbear-le-SIGB-libre-et.html.

Omeka, une bibliothèque numérique prête à l’emploi | L’Alambic numérique

Omeka, une bibliothèque numérique prête à l’emploi | L’Alambic numérique.

Un billet intéressant  sur le logiciel de bibliothèque numérique Omeka. Il signale la possibilité de l’utiliser en ligne, sans rien installer, ce qui peut être utile pour des petites applications.

à voir aussi :
Quelques informations techniques
sur le site 1886, de l’ université Bordeaux 3

Omeka ou comment réaliser une bibliothèque numérique à  l’échelle d’un SCD

Qualinca : qualité et interopérabilité de grands catalogues documentaires

Dans un contexte où les grands catalogues documentaires sont en train de passer de l’ère de la gestion de bases de métadonnées à l’ère du web sémantique, Qualinca (Qualité et interopérabilité de grands catalogues documentaires) est un projet de recherche fondamentale qui se propose d’élaborer des mécanismes permettant de qualifier, maintenir et améliorer le niveau de qualité d’une base documentaire existante et de disposer de méthodes génériques d’exploitation de ces bases dépendants de leur niveau de qualité.

Le projet est financé par l’Agence Nationale de la Recherche sur la période 2012-2015. Les partenaires sont GRAPHIK – LIRMM (INRIA/Université de Montpellier 2/CNRS/INRA), l’ABES (Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur) et le LRI (Laboratoire de Recherche en Informatique, Université de Paris Sud).

Vu sur Fil ABES

Fabrica : un site sur les outils de gestion de l’information

Le site Fabrica, mis en place par les services IST de l’Inria, est un service de partage de connaissances sur les outils et astuces facilitant la gestion de l’information et testés par des documentalistes ou des chercheurs de l’institut. Il est maintenant ouvert aux contributions extérieures et toute personne peut signaler un outil, décrire une méthodologie ou une simple astuce dont elle a éprouvé la pertinence dans les domaines de la recherche et de la gestion de l’information.

Outils et astuces sont présentés à travers 6 rubriques :

  • Gérer une bibliographie
  • Optimiser sa recherche sur le web
  • Rédiger collectivement et partager des documents
  • Surveiller le web
  • Visualiser et exploiter l’information
  • Rechercher des documents sur son disque dur

Régulièrement, un  outil différent est mis en avant.

Fabrica est une action du projet Atelier Documentaire du Chercheur.

http://fabrica.inria.fr/

image du site Fabrica de l'INRIA

Logiciels pour bibliothèques numériques

La vidéo et le support de la présentation du dernier « 5 à 7 » de l’ADBS* « Réussir la mise en ligne de sa bibliothèque numérique » ont été mis en ligne. Marc Maisonneuve (Tosca Consultants) et Mathieu Andro (Bibliothèque Sainte-Geneviève) y présentent trois grandes solutions :

  1. Utiliser un logiciel de bibliothèque numérique dédié, installé localement : Yoolib (Amenager), DigiTool (Ex Libris), Mnesys (Naoned) et ContentDM (OCLC) pour les logiciels propriétaires ; Greenstone (Université de Waikato) et Omeka (Université G. Mason) pour les logiciels open source.
    Cette solution permet une plus grande autonomie mais requiert des ressources importantes.
  2. Utiliser un logiciel OAI : Invenio (Cern), ORI-OAI (consortium ORI-OAI), Dspace (DuraSpace) et ePrints (université de Southampton), logiciels open source.
    Cette solution privilégie l’interopérabilité et l’exploitation des métadonnées mais offre peu de fonctionnalités autour de la lecture (zoom, tournage de pages…).
  3. Participer à une plate-formes en ligne : Hal (CNRS), Internet Archive (Internet Archive), e-corpus (Centre de conservation du livre), Hathi Trust (universités Indiana et Michigan), Gallica (BNF, offre à venir).
    Cette solution, en mutualisant les moyens, offre souvent des fonctionnalités supérieures et davantage de services à moindre coût. Elle permet en outre d’atteindre une masse critique de documents qui assure un meilleur référencement sur le Web.

Un logiciel de bibliothèque numérique contient 3 grands composants :

  • Les usagers ;
  • Les documents ;
  • Les métadonnées (bibliographiques, techniques et juridiques).

Le premier n’est pas à négliger, car la connaissance de son public et de l’usage qu’il fait de la bibliothèque fait partie, avec la capacité à innover et la réactivité, des facteurs clés de la réussite d’un projet de bibliothèque numérique.

* Ces présentations courtes (5 à 7 ou 12-14) sont l’occasion de faire le point, avec un spécialiste, sur une nouvelle technologie, de nouvelles normes ou textes réglementaires et sur leur impact sur nos métiers.

Quelle interface de recherche dans les catalogues de bibliothèques ?

Une étude des forces et faiblesses de 2 interfaces de recherche, texte seul ou texte + facettes, menée auprès d’utilisateurs des bibliothèques universitaires de Caroline du Nord, montre la nette préférence de ceux-ci (36/40), et en particulier des utilisateurs novices, pour l’interface à facettes qui permet, outre une recherche plus rapide, une aide visuelle pour évaluer la pertinence des résultats obtenus.
Ramdeen, S. and Hemminger, B. M. (2011), A tale of two interfaces: How facets affect the library catalog search. Journal of the American Society for Information Science and Technology. doi: 10.1002/asi.21689

Quel SUDOC demain ?

Le blog [Bibliothèque relaoded] propose un billet très complet sur l’avenir du SUDOC tel qui a été envisagé lors des dernières journées de l’ABES. Si l’auteur du billet semble regretter qu’on ne soit pas allé assez loin dans les apports du Web des données, il présente comment les fonctionnalité et la philosophie des SIGB nouvelles générations modifieraient l’utilisation du SUDOC dans le cadre de SIGB mutualisées. Tous les détails ici.