Archives

AnyStyle.io : pour créer des références bibliographiques à partir de listes

Un service web au code source libre, qui permet de créer des références bibliographiques pour Zotero et Endnote à partir de listes bibliographiques en mode texte (Word par exemple).

Qui ne s’est pas demandé un jour comment importer ses listes bibliographiques depuis Word vers Zotero ou Endnote sans passer par de multiples copier/coller ?

AnyStyle.io le permet, en passant d’abord par Zotero.

Ouvrir AnyStyle.io dans le navigateur Firefox (sur lequel on a préalablement installé Zotero)

Copier/coller sa liste de références (une dizaine à la fois) depuis Word

Cliquer sur “parse n references” (séquencer) ; sur cet écran on peut modifier les erreurs éventuelles en les surlignant et en cliquant sur “assign label” si on veut les attribuer à un autre champ ou “unknown” si on veut les supprimer …

Sauvegarder (Save) en format BibTex ; les références sont alors récupérées dans Zotero

Vérifier à nouveau qu’il n’y a pas d’erreurs

Si on veut avoir ses références dans Endnote, exporter sa bibliothèque en format xml et dans Endnote l’importer avec l’option “Endnote generated XML”

Sources

AnyStyle.io: convertir ses références bibliographiques en mode texte (Word, etc) dans un format importable dans Zotero. Zotero.hypotheses.org/663. Frédéric Clavert, 22 juin 2014

Anystyle.io : créer des références pour Zotero et Endnote à partir de listes bibliographiques

EndNote X.7.4 : nouveau module “Manuscript Matcher”

La mise à jour gratuite X.7.4  (pour les détenteurs de la  version X.7)  de EndNote  propose une nouvelle fonction d’aide pour trouver des revues de publication pertinentes.

Dans la barre d’outils de EndNote web (plus exactement “EndNote Basic”), un nouvel onglet cliquable “Match” apparait. Il active un module qui permet à partir des éléments d’un manuscrit d’article de recherche, d’identifier des revues de publication pertinentes qui correspondent (matchent) à la thématique et aux références bibliographiques du document soumis.

A partir du titre et du résumé, complétés éventuellement des références bibliographiques enregistrées au préalable dans un groupe EndNote, un algorithme travaille sur les données issues du Web of Science, du Journal Citation Reports et d’autres sources pour établir une liste de revues candidates, soumises à l’appréciation de l’auteur.

Pour chaque titre sélectionné, différentes informations sont fournies : correspondance des mots-clés, facteur d’impact, rang dans les différentes catégories thématiques associées, quartile de notoriété …

endnote-manuscrit-matcher

Un bouton « Submit » permet enfin d’initier le processus de soumission à la revue de son choix.

A tester et comparer à des solutions proposées par d’autres outils comme :

 

EndNote améliore sa fonction de partage collaboratif

library-partage La toute nouvelle version X.7.2 de EndNote vient d’être diffusée. Annoncée depuis quelques semaines, elle améliore les possibilités de partage de “bibliothèques” (au sens fichier bibliographique) avec d’autres utilisateurs du logiciel. Une personne peut ainsi inviter jusqu’à 14 autres utilisateurs, tous devant  posséder une version de X.7 (Mac ou windows) pour constituer un groupe collaboratif qui pourra partager des références bien sûr mais aussi les fichiers de texte intégral pdf associés, annotés éventuellement, et ce sans limite de consommation d’espace. L’accès et l’annotation simultanés sont possibles en temps réel dans la base ainsi partagée.

Le logiciel se rapproche ainsi d’autres outils concurrents. Pas de surcoût affiché mais tous les participants à un groupe de partage (15 personnes maximum : le propriétaire initial + 14 invités) doivent posséder la version EndNote X.7 qui elle n’est pas gratuite et un compte EndNote online…

La procédure est détaillée sur le site officiel de EndNote. Petit bémol après un premier test : la synchro des fichiers pdf semble un peu longue (dans la configuration du test)

 

 

Connect : Un nouvel onglet dans EndNote online (ex EndNote web)

pour accéder à une sorte de « réseau social »  ou réseau communautaire des utilisateurs du logiciel.

Se connecter avec des utilisateurs avertis pour bénéficier de leurs conseils, initier des discussions ou simplement y participer,  interpeller l’équipe d’administration de EndNote,  partager des informations et des astuces , suggérer des évolutions de l’outil …, sont les points avancés par Thomson pour présenter et légitimer ce nouveau service structuré et présenté comme un véritable réseau social et qui pourrait remplacer l’actuel et classique forum des utilisateurs de EndNote.

Chaque utilisateur y a son « mur » personnel, peut rechercher des informations sur les thèmes de son choix, rechercher/suivre des personnes, suivre et créer des alertes sur des sujets d’intérêt.

onglet-Connect-ENW-juin20144

Les utilisateurs adhéreront-ils à ce produit, y trouveront-ils une réelle valeur ajoutée ou Connect restera t-il une simple vitrine publicitaire ?

à suivre …

EndNote X7

La version X7 d’EndNote, sortie fin mai 2013, offre quelques nouvelles possibilités :

  • renommer les pdf attachés aux références automatiquement en combinant les contenus de Auteur, Titre, Année ou selon tout autre champ (Edit > Preferences > PDF Handling). Le nom du pdf est limité à 50 caractères ;
  • désigner un répertoire dans lequel les pdf seront déposés : à l’ouverture d’EndNote, ce répertoire sera scruté et les notices des pdf créées automatiquement ;
  • ajouter des citations et une liste de références dans une présentation Powerpoint. Après l’installation d’EndNote, un menu supplémentaire est ajouté dans Powerpoint (EndNote X7) : les icônes comme Insert Citation, Insert Reference sont disponibles pour retrouver les références et les insérer. Fonctionne avec Powerpoint 2007, 2010 et 2013 ;
  • présenter une bibliographie sous Word en utilisant des catégories propres ou pré-définies par type de document ;
  • l’achat d’une version d’EndNote donne maintenant droit à une souscription gratuite d’EndNote Web pour deux ans (auparavant EndNote Web était réservé aux clients du Web of Knowledge (Thomson/Reuters). La bibliothèque EndNote Web peut contenir jusqu’à 50 000 références et 5 Giga de fichiers attachés et peut être partagée avec des collègues via le Web.

Informations fournies par Marie-Hélène Bridet, Inra Bordeaux-Aquitaine.

Comparatifs de logiciels de gestion de références bibliographiques

Un comparatif des fonctionnalités des logiciels de gestion de références bibliographiques a été publié par l’université Technique de Munich (document original en allemand: http://mediatum.ub.tum.de/node?id=1108526 , auteurs Petra Frommer et Dorothea Lemke). Il a été traduit  en français par Thomas Colombera sur le blog Hortensius. Accès direct au document.

Les logiciels étudiés sont : Citavi, Endnote, Jabref, Mendeley, Refworks, Zotero.

voir aussi :

Grille comparative zotero jabref mendeley Endnote X14 réalisé par Dominique Fournier (Inra), Judith Hannoun (Université de Provence), Christiane Roure (Montpellier SupAgro) et Christine Silvy (Inra), novembre 2011.

Le diaporama sur Slideshare : Mendeley, Zotero, quel est le meilleur choix?.  Gabriel Dumouchel, décembre 2011

Il convient de prendre ces informations avec des réserves car les logiciels bibliographiques évoluent très rapidement et il est difficile de trouver des comparatifs à jour.

EndNote X.5 disponible !

Depuis 10 ans : pas une année (ou presque) sans sa version EndNote …

Voici les nouveautés de la version X.5 accessible dès maintenant en version windows et à partir de septembre en version Mac.

  • Visualisation des fichiers PDF associés aux références dans EndNote avec possibilité de recherche, surlignage de termes, et  annotationdu document (nouvel onglet d’édition : PDF and Quick Edit)
  • dans EndNote Web : il est possible désormais d’attacher des fichiers ou des images aux références. Lors du transfert de ces références de EndNote Web vers la version EN X.5, ces fichiers sont également transférés.
  • nouvelle fonctionnalité dans les styles d’édition : la possibilité d’éditer le contenu d’un champ si un autre est vide.
    Exemple d’application : éditer dans une liste bibliographique le DOI de préférence, mais à défaut l’URL  si le DOI  n’est pas disponible.
  • l’affichage des doublons s’améliore : le système met en évidence les différences de contenu entre les références identifiées comme doublons. L’utilisateur  peut alors facilement compiler  les données à partir des deux références et compléter celle qu’il conservera dans sa base.
  • Possibilité de mise à jour “automatique” de références encore incomplètes à partir d’une recherche “online” (Find Reference Updates)
  • Quelques améliorations du module CWYW : possibilité dans les citations de type “auteur-date” de ne pas afficher l’auteur dans le texte  dès l’insertion de la citation et plus seulement a posteriori, possibilité de mentionner la référence à une source seulement dans la liste bibliographique sans la faire apparaitre comme citation dans le texte.
  • Quelques ajouts : deux nouveaux types de documents (Dataset et Music) et deux nouveaux champs descriptifs pour les articles (Article Number, NIHMSID)

Pour en savoir plus sur les fonctionnalités de cette version :

Sur les conditions de diffusion (tarifs, version de démonstration …)