Archives par étiquette : identifiant auteur unique

Open Isni for Organizations, un nouveau service pour partager les identifiants ISNI des organisations

L’ISNI est un code international normalisé servant à identifier de manière univoque, sur le long terme et à l’échelle internationale, les personnes et les organismes. La BnF participe à la création et au maintien de cet identifiant et l’intègre dans ses propres données. […] Il permet d’identifier au niveau international les identités publiques des personnes ou des organismes impliqués dans la création, la production, la gestion et la distribution de contenus intellectuels et artistiques ou faisant l’objet de ces contenus. Les personnes identifiées peuvent être, par exemple, l’auteur, l’éditeur, le traducteur, l’illustrateur ou le sujet d’une œuvre.  (extraits du document de la BNF « Qu’est-ce l’ISNI ? »  http://www.bnf.fr/fr/professionnels/isni_informer.html)

« Open Isni for Organizations »  est un nouveau service  pour partager les identifiants ISNI   (International Standard Name Identifier) et les données de plus de  400,000 organisations dans le monde. Le service propose « Open Isni for Organizations » propose :

  • Une API pour obtenir et résoudre les ISNI d’organisation déjà existantes
  • un jeu de données complet à  télédécharger  contenant les ISNI, les noms des organisations, les localisations, les noms alternatifs et les URL et disponible dans les formats Json et CSV.
  • Un service en ligne gratuit pour rechercher les notices ISNI.

Ringgold  est une agence d’enregistrement des ISNI  permet la mise à dispotition des données. Cependant les données propriétaires détenues par Ringgold  comme le  Ringgold ID, metadata, les métadonnées, la démographie et les relations d’organisation, ne ne sont pas disponibles dans ce jeu de données.

Ringgold précise aussi que ce service est dans un but académique et que des entreprises pourraient ne pas figurer dans ce fichier, mais peuvent être trouvées à travers l’interface de recherche de l’ISNI.

source : Open ISNI: a new service to share ISNI identifiers and data for over 400,000 organizations with the world. http://isni.ringgold.com/

Implémenter ORCID dans une institution : un projet pilote analyse les coûts et bénéfices

sources:

Orcid image fingerprint

source : http://www3.imperial.ac.uk/newsandeventspggrp/imperialcollege/administration/library/newssummary/news_6-11-2014-10-7-37

En mai 2014 le JISC (Joint Information Systems Committee) et l’ARMA (Association of Research Managers and Administrators) ont demandé à évaluer huit projets pilotes sur l’implémentation d’Orcid pour évaluer l’utilisation à grande échelle pour tout le système d’éducation supérieur britannique d’un Identifiant unique  pour les chercheurs, les ORCID iDs. L’étude a été conduite par deux sociétés pour :

  • Informer sur la manière dont ORCID est implémenté dans les systèmes de l’éducation supérieure,
  • Construire un étude des coûts et de rentabilité pour l’adoption de Orcid dans les systèmes   des institutions d’éducation supérieures britanniques (HEIs, Higher Education institution)
  • Encourager une large adoption de ORCID iDs.

Le rapport s’appuie sur des entretiens semi-structurés avec des acteurs représentatifs des communautés de recherche.

Les résultats

Les huit institutions qui ont participé aux projets sont Aston University ; Imperial College London ; Northumbria University ; University of Southampton ; Swansea University ; University of Kent ; University of Oxford et University of York.

Les clés du succès de l’implémentation d’Orcid sont l’engagement  et l’implication de la direction générale des acteurs principaux et une consultation en amont des services juridiques (pour le traitement des données personnelles) et de ressources humaines.

Sur les coûts le rapport indique que implémenter Orcid prend 290 heures de travail en moyenne pour un coût de £12,500 (17 000 euros). Ce coût inclut l’adhésion de la première année de $4,000 (3600 euros) . Mais il devrait diminuer  s’il y a un accord national.

La figure 5 du rapport page 30  indique les coûts pour que les 120 institutions britanniques puissent progressivement, jusqu’en 2020 adopter Orcid pour leurs chercheurs. Le coût estimé pour 75000 identifiants serait de £ 2096 000  (2,8 millions d’euros).  dont  £ 513 000 pour les coûts d’adhésion. Mais la figure 8  page 34 montre que les bénéfices, notamment en gain de  temps de chercheurs  et de personnels administratifs, seraient supérieurs aux coûts.

Le tableau page 45 reprend les prérequis techniques. La plupart des institutions ayant déjà implémenté Orcid l’on fait avec l’API et Il n’y a pas eu de problèmes majeurs. Il est recommandé de travailler en amont sur l’outil d’implémentation de Orcid en fonction des outils disponibles dans l’institution comme les CRIS (Current Research Implementation System).  L’échange de données via l’API Orcid doit être géré en relation avec  dispositifs institutionnels pour les services de « Cloud » utilisant la  ‘ORCID member API’ et le protocole OAuth 2.0.  Des informations sur la protection des données sont aussi disponibles sur le site Orcid.

Le rapport recommande aussi de de former une équipe pluridisciplinaire  incluant  des personnels de bibliothèques, pour suivre le projet.

Tous les billets sur Orcid dans notre Blog.

Identifiant de chercheurs : intégration entre Orcid et ResearcherID

L’intégration entre Orcid et ResearcherID est maintenant effective.

Les deux systèmes ont été conçus pour permettre une  attribution précise des publications aux auteurs en permettant aux auteurs de s’attribuer un identifiant unique et en liant les publications à cet identifiant. Ils permettent aussi le partage de références  bibliographiques  et du réseautage.  ResearcherId est une initiative privée liée à la plateforme Web Of Knowledge de Thomson Reuters, alors qu’ Orcid  est une initiative dirigée par un consortium (dont Thomson Reuters fait d’ailleurs partie).

Les données peuvent s’échanger entre les deux systèmes pour les personnes ayant les deux identifiants. chaque système affichant aussi l’identifiant de l’autre. La séquence d’écrans suivante montre l’intégration des données de ResercherId dans Orcid.

à partir de ResearcherID on lance l’intégration
Sélection des publications à intégrer
Résultat dans Orcid

Source: ResearchId and Orcid Integration http://wokinfo.com/researcherid/integration/

Orcid : Open Researcher and Contributor ID

Orcid signifie Open Researcher and Contributor ID

Il s’agit de donner un identifiant unique à chaque auteur en combinant l’idée de ResearcherId de Thomson Reuters et Contributor Id de CrossRef. Ces deux organisations sont d’ailleurs impliquées dans Orcid.

Les avantages de ce système sont  les suivants :
– Identifiant unique même si les auteurs changent de noms (mariage…) ou ont des homonymes.
-Donner la liste des publications scientifiques ou autres documents dont l’auteur est le créateur ou le contributeur et agréger ces données au niveau d’un laboratoire, d’un organisme.
-mettre  à disposition des APIs qui permettront aux parties tiers de créer des services à valeur ajoutée (exemple Vivo)
– s’inscrire à différents systèmes (soumission des revues etc…) via cet identifiant unique

ORCID  établira des liens avec les autres systèmes de « name identifier » et le travail a déjà commencé avec l’intégration des profils de REPEC et de Scopus (voir la FAQ http://orcid.org/faq#t42n517). Des discussions sont en cours avec l’ International Standard Name Identifier (ISNI) et d’autres initiatives.

En 2011,  Orcid a prévu d’ouvrir un outil  en bêta production pour l’attribution d’identifiants et la désambigüisation des noms ORCID.

source :
(1) http://blogs.nature.com/mfenner/2010/01/03/orcid-or-how-to-build-a-unique-identifier-for-scientists-in-10-easy-steps
(2) http://marlenescorner.net/2010/11/08/orcid/
(3) http://orcid.org
(4) FAQ ORCID