Un site utilisant Réseau Blogs IST
Header

Les archives ouvertes au service de l’intégrité scientifique

avril 26th, 2013 | Posted by dlehenaff in Archives ouvertes | Dépôt

Le dépôt d’une production scientifique et de ses données expérimentales procède de la communication scientifique directe (l’open access) mais également d’un souhait de transparence.

En effet, dans les cas de plagiat, le dépôt dans une archive ouverte est un fait d’antériorité qui permet de prouver la paternité d’une production originale. Dans le cas d’une publication controversée, le dépôt conjoint des données expérimentale ou d’enquête permet d’agir en toute transparence.

Une charte de déontologie INRA a été validée par le conseil d’administration de l’INRA. Un paragraphe traite de l’enjeu de la publication scientifique en matière d’honnêté intellectuelle

La publication : un objectif institutionnel dans la diffusion des connaissances, une responsabilité individuelle en matière d’honnêteté intellectuelle

11. La publication des résultats de la recherche est l’aboutissement attendu d’un travail collectif. Cependant, la décision d’une publication (contenu, support), dans le cadre défini collectivement, est de la liberté et de la responsabilité du chercheur, lui conférant un droit de propriété intellectuelle. Le partage de la propriété intellectuelle s’effectue entre les signataires de la publication (les auteurs). Un auteur doit avoir joué un rôle explicite à l’une ou l’autre des étapes de la conception et de la mise en œuvre du projet expérimental, de l’analyse et de l’interprétation des résultats, et dans la rédaction de la publication. Un auteur doit assumer la responsabilité du contenu entier de la publication. L’identification des auteurs et l’ordre des signataires obéissent aux pratiques internationalement partagées ; elles mettent en avant le principe d’honnêteté intellectuelle et d’équité.
12. La publication met en jeu les principes fondamentaux de la démarche scientifique (exactitude et intégralité des données présentées ; reproductibilité des faits expérimentaux ; disponibilité des informations publiées). La fraude, la fabrication ou la falsification des données, et le plagiat de publications existantes constituent des fautes professionnelles graves, des actes d’incivilité scientifique qui engagent la notoriété de l’Institut.

Le CNRS suit ce mouvement de formalisation de la nécessaire intégrité scientifique : le comité d’éthique du CNRS (COMETS) vient d’être chargé de rédiger un guide des bonnes pratiques.

ProdInra offre à tous ces agents la possibilité de déposer leur production scientifique (manuscript soumis dit preprint, manuscript final dit postprint et pdf éditeur) et les données associées.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 You can leave a response, or trackback.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *