Archives par étiquette : intelligence artificielle

GlobFree : un nouveau moteur de recherche basé sur l’intelligence artificielle

Globfree permet de trouver des articles scientifiques à partir de l’analyse sémantique d’un texte en le comparant aux articles contenus dans différentes sources : Pubmed, Springer, Jstor, Pubmed Central, Nature, Trove, Cambridge University Press et Arxiv (235 millions d’articles scientifiques annoncés). Ce système d’analyse fait également de Globfree un outil de détection de plagiat.

L’utilisation de Globfree est gratuite mais nécessite un enregistrement préalable.

La recherche s’effectue en saisissant non pas des mots clés mais un texte compris en 100 et 10 000 caractères.

Saisie du texte

Saisie du texte et choix des sources

Les premiers résultats apparaissent au bout de quelques minutes, mais la recherche complète peut s’effectuer en 24 heures. La copie d’écran ci-dessous montre une recherche en cours d’exécution avec, pour chacune des sources sélectionnées, le temps de traitement restant et le nombre de documents traités. L’hexagone rouge indique qu’aucun document pertinent n’a été trouvé (ici dans PubMed Central).

recherche en cours

Recherche en cours d’exécution

Les notices correspondant aux articles jugés pertinents sont affichées dans un format assez pauvre, comportant uniquement le titre (lié au document source), le résumé, l’intitulé et l’ISSN du périodique. Aucune possibilité n’est offerte pour réduire le nombre de réponses après la première recherche.
Un indice de similarité est indiqué pour chaque article retenu, mais l’algorithme utilisé par Globfree pour le calculer n’est pas précisé. Les premiers tests effectués montrent que cette pertinence n’est pas garantie, les articles retenus n’ayant souvent rien à voir avec l’article proposé au départ. Il serait donc utile de pouvoir contraindre l’indice de similarité dans une fourchette de valeurs.

Résultats

Affichage des résultats obtenus chez Springer

Le seul export proposé est au format rtf (vers un traitement de textes) donc peu structuré et difficile à exploiter. Ceci est d’autant plus regrettable que le nombre d’articles proposé par GlobFree peut être important et nécessiter le traitement ultérieur du corpus obtenu.

Globfree indique avoir également l’ambition de devenir un réseau social scientifique (comme ResearchGate par exemple), mais les fonctionnalités dans ce domaine sont, pour le moment, très limitées.

Enfin, certaines pages du site (Explorer, pages d’aide) conduisent carrément à des impasses.

GlobFree, projet ambitieux et novateur, ne semble pas encore totalement aboutit (la société Globfree Ltd est une société anglaise récente, enregistrée en juillet 2013) et doit gagner en maturité pour rencontrer son public.