Archives par étiquette : norme

Métadonnées et indicateurs pour le libre accès : projet de norme de la NISO

La National Information Standards Organization (NISO) a approuvé un nouveau projet de développement de métadonnées bibliographiques normalisées et d’indicateurs visuels pour décrire l’accessibilité des articles de revues du point du vue du libre accès. Cette initiative devrait permettre de clarifier des offres qui, bien que présentées par les éditeurs sous la banière du libre accès, peuvent être très différentes. Tous les acteurs de la chaine éditoriale (Auteurs, éditeurs, agrégateurs et lecteurs) devraient en tirer bénéfice.
Voir le communiqué de presse de la NISO

Vu sur LaLIST

Thésaurus pour la recherche documentaire : livre blanc pour la norme ISO 25964-1

livre blanc norme thesaurusCe Livre Blanc propose à la communauté francophone une présentation générale de la première partie de la norme ISO 25964-1 – Thésaurus pour la recherche d’information[1]. Il en expose les grandes lignes et les nouveautés, ambitionnant de donner aux professionnels des éléments de réflexion sur les enjeux sémantiques et techniques de cette norme et des pistes d’actions à mener.

Cette nouvelle norme intègre une documentation à caractère technique qui devrait faciliter le déploiement d’applications conformes à ses directives : clauses normatives sur l’intégration de thésaurus dans les applications, les formats d’échange, les protocoles et les modèles de données, informations sur le schéma XML.
Le livre blanc consacre un chapitre aux différents composants du thesaurus identifiés dans la norme : thésaurus, concepts, termes, relations entre concepts et entre concepts et termes, regroupements de concepts par thèmes ou par facettes et associe à chacun un exemple concret et une description dans le modèle de données. Un autre chapitre concerne les usages du thésaurus et de ses composants, des points de vue technique et fonctionnel : présentation des thésaurus pour consultation, formats et protocoles d’échange, conception, gestion et maintenance des thésaurus.

[1] La norme ISO 25964-1:2011 a paru officiellement, dans sa version anglaise, en août 2011. Elle annule les normes internationales et françaises sur les thésaurus précédemment publiées.
La partie 2 de la norme concernera l’interopérabilité avec les autres vocabulaires et sera publiée début 2013.

Dossier sur RDA : Resource Description and Access

Pour les passionnés, un dossier en français consacré à la nouvelle norme de catalogage « Ressources : Description et Accès » (RDA) est disponible sur « Espace B », le Blogue des bibliothèques de la ville de Montréal. Il comporte 4 parties :

  • Qu’est-ce que les RDA ? retrace l’historique des règles de catalogage depuis l’apparition des AACR (Anglo-American Cataloguing Rules) en 1967 jusqu’au RDA destiné à les remplacer. Nouvelle approche du catalogage adaptée à l’environnement actuel des bibliothèques dominé par le web, RDA s’appuie sur deux modèles d’information bibliographique : FRBR (Functional Requirements for Bibliographic Records / Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques) et FRAD (Functional Requirements for Authority Data / Fonctionnalités requises des données d’autorité), et utilise le formalisme informatique entités-attributs-relations.
  • Comment fonctionnent les RDA ? Les FRBR identifient 3 groupes d’entités, dotées d’attributs et reliées par des relations, qui concernent :
    – le document : Œuvre, Expression, Manifestation, Item ou Document,
    – les autorités : personnes, collectivités,
    – le sujet : concept, objets, lieux et événements,
    et permettent une vision d’ensemble d’une œuvre et les relations qui se tissent entre cette œuvre et ses manifestations concrètes.
    Étant une norme de contenu et non d’encodage, RDA permet de s’ouvrir à plusieurs formats d’encodage ou normes de métadonnées (MARC, Dublin Core, MODS, ONIX etc.) et d’intégrer les notices bibliographiques des bibliothèques à celles produites par d’autres communautés. RDA offre ainsi l’opportunité d’intégrer les catalogues sur le web sémantique.
  • RDA et la FRBRisation des catalogues : comment l’OCLC, la Library of Congress ou les bibliothèques de l’Université catholique de Louvain s’emparent des possibilités offertes par les FRBR. Plusieurs grandes bibliothèques (Library of Congress, bibliothèques nationales du Canada, de Grande-Bretagne, d’Allemagne et d’Australie, Bibliothèques et Archives nationales du Québec) ont annoncé qu’elles allaient implanter et utiliser RDA à partir de  2013.
  • Les catalogueurs et les RDA : l’impact pour les catalogueurs sera sans doute important car il devront non seulement adopter une nouvelle terminologie mais modifier totalement leur démarche intellectuelle tant diffèrent les structures des codes AACR et RDA.

vu sur EchosDoc

Voir aussi

Le livre numérique : quelles normes pour le produire, le diffuser, l’utiliser ?

Les diaporamas, vidéos et comptes-rendus de tables rondes de la journée d’étude AFNOR/BnF consacrée aux enjeux de la normalisation du livre numérique : « Le livre numérique : quelles normes pour le produire, le diffuser, l’utiliser ? » (Paris, 29 juin 2012) sont disponibles sur le site de la BnF (14/09/2012).

Vu dans EchosDoc

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le RDA sans jamais oser le demander !

Le RDA (Ressources : description & accès) est un nouveau code de catalogage.  Ce format remplacerait à plus au moins long terme le format Marc du fait de sa compatibilité avec le web de données et le web sémantique (XML, RDF) qui permet de lier les ressources entre elles.

En France, une réflexion est menée par l’ABES sur l’opportunité  de remplacer le format Unimarc par le format RDA.  Pour suivre l’évolution de cette réflexion et pour comprendre les enjeux liés à l’implémentation de ce format, découvrez le blog RDA@ABES.

Le + de ce blog : son ton « décontracté », qui permet de se familiariser en douceur avec des notions pas toujours facile à appréhender.

Groupe du W3C sur les bibliothèques et le web de données

Petit point sur les activités du « Library Linked Data Incubator Group » ou « Groupe sur les bibliothèques et le web de données ». L’auteure, qui en fait partie, nous livre un point d’étape à mi-parcours ainsi qu’une rapide description des différents « use cases clusters » ou « ensemble de cas d’usages » étudiés au sein de ce groupe.

Lire le billet sur Figoblog…