Archives par étiquette : OpenAIRE

Scholix : lier les données de la recherche et la littérature scientifique

scholix2La Research Data Alliance (RDA) et le  International Council for Science World Data System (ICSU-WDS) ont annoncé un nouvel environnement pour lier les publications et les données de la recherche :  The Scholix framework pour  Scholarly Link Exchange.

Scholix consiste en un ensemble de principes et de guides pratiques  pour implémenter des services facilitant la réutilisation, la reproductibilité  des données et l’évaluation transparente de la science.

Les premières recommendations (Guidelines) sont élaborées dans le groupe de travail de RDA : « WDS-RDA Data Publishing Services Working Group« . Elles expliquent que ce travail s’appuie sur les systèmes qui concentrent déjà l’information sur les liens entre la littérature et les données de la recherche et qui sont issus de différentes communautés, par exemple  :

  • CrossRef : système d’agrégation pour les éditeurs
  • DataCite : système d’agrégation pour les « data centre »
  • OpenAIRE : système d’agrégation pour les entrepôts institutionnels : données, preprints et publications
  • Des lieux d’intégration spécifiques à certains domaines scientifiques comme PubMed, Inspire….

Il y a deux options pour que les systèmes d’informations participent à Scholix (onglet participate) :

  • option 1 : les systèmes d’informations fournissent les liens entre données et publications à travers les schéma de métadonnées standards existants, comme Datacite ou Crossref ;
  • option 2 : le système d’information peut devenir un « hub » et partager ses informations sur les publications et les données en utilisant les standards Scholix décrits dans les Guidelines. Le système fournissant ce service sera alors rajouté à la liste des premiers services utilisant ces standards. A voir le DLI service développé par OpenAIRE et Pangaea : http://dliservice.research-infrastructures.eu/index.html#

Sources :

OpenAIRE en Linked Open Data

openaireLOD

OpenAire est un projet européen visant à diffuser en accès ouvert les publications et les données scientifiques  en libre accès des travaux  des différents projets européns. OpenAire diffuse plus de 13 millions de publications.

Last OpenAIRE portal content update (Dec. 1) = 13.294.130 publications from 688 data providers pic.twitter.com/n03zaK0bov— Pedro Príncipe (@pedroprincipe) 1 Décembre 2015.

OpenAIRE propose à travers le OpenAIRE LOD Services,  l’accès  ouvert à ses contenus publiés  en linked open data. L’objectif étant de  développer l’interopérabilité technique et d’ assurer une meilleure réutilisation et  intégration de différents contenus avec par exemple les données de la recherche ou encore les outils autour de l’écriture et de la communication  scientifique.

Le public ciblé, à la différence du  portail web,  comprend  les développeurs d’application tiers parties et de services mais aussi  des utilisateurs finaux avec les compétences techniques suffisantes pour exploiter les technologies du web sémantique.

Ce service propose trois manières d’accéder aux données :  en explorant les enregistrements de données d’OpenAIRE avec la possibilités de suivre les liens entre les entités reliées de télécharger l’ensemble des données Dump (attention 1.6 Go ) et d’interroger les données de manière interactive avec un SPARQL endpoint.

Les travaux effectués ou en projet portent sur

  • L’implémentation et la spécification du modèle de données OpenAIRE dans un vocabulaire de linked data (un schéma RDF) en s’appuyant sur les vocabulaires existants mais en spécifiant ce qui est propre à OpenAire,
  • L’alignement  des différentes entités de l’espace d’information OpenAire vers d’autres ressources RDF et leur automatisation,
  • La liaison de  OpenAIRE LOD avec d’autres linked open datatsets pour les mettre en valeur, permettre de meilleurs modes de recherche d’information etc..

Accès au site : http://lod.openaire.eu/

Une documentation technique est disponible sur le  LOD Wiki . Certains documents sont réservés aux membres du projet.

 

Zenodo, un entrepôt de données

Zenodo permet, comme d’autres outils  (figshare, Dryad,…), de déposer des ensembles de donnés et de les lier aux publications scientifiques qui ont été écrites  à partir de ces données. Il est cependant à considérer avec attention, en particulier parce qu’il est issu du projet européen  OpenAIREplus , développé par le CERN et lié aux projets pilotes de la Commission européenne en matière de gestion de données.

La recherche peut se faire sur différents types de documents :Datasets, Images, Posters, Presentations, Publications (article,livre,…), Video/Audio.

Zenodo affecte des DOIs  aux objets et expose les métadonnées de description au moissonnage à travers le protocole OAI-PMH, le protocole d’interopérabilité des archives ouvertes (Prodinra, HAL…)

Un point particulièrement intéressant : Zenodo permet de créer des communautés et de les gérer soi-même en filtrant ce qui peut y être déposé ou non et son niveau d’accès, « open access » ou « restricted access » avec le courriel à contacter pour obtenir le document, closed access. Une communauté peut correspondre à un colloque ou à un projet par exemple.

figure 1 : un dataset en libre accès

figure 2 : un article en accès réservé

Zenodo utilise le altmetrics donut qui permet de connaitre l’impact de documents dans les réseaux sociaux.

Un exemple de « Donut » de Altmetric dans un journal scientifique

Zenodo pourrait devenir un outil important pour les scientifiques qui souhaitent partager leurs données mais qui n’ont pas d’entrepôts institutionnels ou thématiques pour le faire. Il pourra être un élément important pour répondre à l ‘obligation de rendre les publications et les données librement accessibles, déclarée dans le programme Horizon 2020 de la Commission européenne

Références :

OpenAIREplus : connexion entre publications et données de recherches

Lancé le 6 décembre dernier, le projet OpenAIREplus (Open Access Infrastructure for Research in Europe), d’une durée de 30 mois, veut établir un lien entre les publications scientifiques, les données de recherches et les sources de financement qui y sont associées.
Il utilise l’infrastructure du projet OpenAIRE qui donne la possibilité aux scientifiques  de déposer en Open Access publications et résultats des recherches financées par la Commission Européenne. Les chercheurs qui ne peuvent déposer dans une archive compatible OpenAIRE peuvent le faire dans l’archive orpheline disponible sur le site.

Vu sur echosdoc.net

Le site OpenAIRE