Archives par étiquette : Research Data Alliance

Scholix : lier les données de la recherche et la littérature scientifique

scholix2La Research Data Alliance (RDA) et le  International Council for Science World Data System (ICSU-WDS) ont annoncé un nouvel environnement pour lier les publications et les données de la recherche :  The Scholix framework pour  Scholarly Link Exchange.

Scholix consiste en un ensemble de principes et de guides pratiques  pour implémenter des services facilitant la réutilisation, la reproductibilité  des données et l’évaluation transparente de la science.

Les premières recommendations (Guidelines) sont élaborées dans le groupe de travail de RDA : « WDS-RDA Data Publishing Services Working Group« . Elles expliquent que ce travail s’appuie sur les systèmes qui concentrent déjà l’information sur les liens entre la littérature et les données de la recherche et qui sont issus de différentes communautés, par exemple  :

  • CrossRef : système d’agrégation pour les éditeurs
  • DataCite : système d’agrégation pour les « data centre »
  • OpenAIRE : système d’agrégation pour les entrepôts institutionnels : données, preprints et publications
  • Des lieux d’intégration spécifiques à certains domaines scientifiques comme PubMed, Inspire….

Il y a deux options pour que les systèmes d’informations participent à Scholix (onglet participate) :

  • option 1 : les systèmes d’informations fournissent les liens entre données et publications à travers les schéma de métadonnées standards existants, comme Datacite ou Crossref ;
  • option 2 : le système d’information peut devenir un « hub » et partager ses informations sur les publications et les données en utilisant les standards Scholix décrits dans les Guidelines. Le système fournissant ce service sera alors rajouté à la liste des premiers services utilisant ces standards. A voir le DLI service développé par OpenAIRE et Pangaea : http://dliservice.research-infrastructures.eu/index.html#

Sources :

Nouveau DOI pour les données ARGO : avec Seanoe, une nouvelle façon de citer des données dynamiques

 Texte de Frederic Merceur (email Frederic.Merceur@ifremer.fr)  (Ifremer) diffusé sur la liste Renater Acces ouvert le 20 avril 2016 et reproduit avec son aimable autorisation.

Les DOI attribués aux données publiés dans Seanoe (http://www.seanoe.org) permettent de fiabiliser les citations, de simplifier l’accès aux données et de permettre la traçabilité de leur utilisation.

Les données publiées par SEANOE sont accessibles gratuitement. Elles peuvent être réutilisées et contribuer ainsi à une progression plus rapide de la science. Si elles sont citées dans une publication scientifique, un lecteur peut également les rejouer pour vérifier un résultat. La publication et la citation des données dans une publication peuvent donc augmenter la crédibilité de l’étude.

Si les données évoluent dans le temps, plusieurs solutions permettent d’assurer la reproductibilité d’une expérience. Pour les données Argo, une image (snapshot) de l’ensemble des données est figée et conservée tous les mois.

Dans une première version, un DOI principal avait été attribué au jeu de données Argo et des DOI spécifiques avaient été attribués à chaque snapshot mensuel.

Pour se rapprocher des nouvelles recommandations[1] de la Research Data Alliance (RDA), un nouveau DOI unique vient d’être attribué par Seanoe aux données ARGO. Ce DOI unique permet de citer le jeu de données global ou un snaphot spécifique à l’aide du même DOI. Dans cette perspective, chaque snapshot est uploadé dans Seanoe qui lui attribue une URL et une clé. La clé 42350 a par exemple été attribuée au snapshot du 2016-02-08.

La citation du jeu de données global s’effectue en citant le nouveau DOI sans paramètre :

Argo (2000). Argo float data and metadata from Global Data Assembly Centre (Argo GDAC). Seanoe.http://doi.org/10.17882/42182

La citation d’un snapshot spécifique se fait en ajoutant sa clé précédée du caractère # au DOI :

Argo (2016). Argo float data and metadata from Global Data Assembly Centre (Argo GDAC) – Snapshot of Argo GDAC of February, 8th 2016. Seanoe. http://doi.org/10.17882/42182#42350

senaoe

Ce nouveau DOI Argo unique permettra notamment un repérage plus simple des publications qui le citent. Le calcul de statistiques d’utilisation sera également facilité.

Cette solution pour publier les données ARGO dans Seanoe peut-être mise en œuvre pour n’importe quel type de données marines évolutives.

[1] Data Citation of Evolving Data – Research Data Alliancehttps://rd-alliance.org/system/files/documents/RDA-DC-Recommendations_151020.pdf

Parution du rapport de la RDA « The Data Harvest: How sharing research data can yield knowledge, jobs and growth »

DataHarvest_Report

Source : The Data Harvest: How sharing research data can yield knowledge, jobs and growth. 2014. 40 p. http://europe.rd-alliance.org/documents/publications-reports/data-harvest-how-sharing-research-data-can-yield-knowledge-jobs-and disponible sur le site http://europe.rd-alliance.org.

Le Groupe Europe de la RDA (Research Data Alliance) a publié en décembre 2014 le rapport :  The Data Harvest: How sharing research data can yield knowledge, jobs and growth (traduction libre : Moisson de données : comment les données partagées de la recherche peuvent augmenter la connaissance, l’emploi et  la croissance).

Ce rapport fait suite au rapport publié en 2010 par le High Level Group on Scientific Data intitulé « Riding The Wave » sur une série de recommandations sur la manière dont l’Europe pouvait tirer profit de la vague de croissance des données scientifiques. Ce nouveau rapport présente maintenant comment l’Europe doit agir pour sécuriser sa position dans le futur marché des données.  Contact : info@europe.rd-alliance.org.

Le rapport présente 7  recommandations  générales qui portent sur la nécessité d’avoir des plans de gestion de données, de promouvoir l’accès aux données pour un large public du chercheur au citoyen,  de développer des moyens en faveur du partage de données (en n’oubliant pas Horizon2020), de développer des politiques et des outils pour construire des données fiables, et d’encourager les collaborations internationales. Les deux dernières recommandations sont axées sur la nouveauté du domaine des partage des données scientifiques : il ne faut pas le réguler sur des points que nous ne comprenons pas ou arrêter ce qui a bien commencé.

Le rapport présente aussi les différentes initiatives thématiques et les projets qui construisent les données de la recherche comme  OpenAire  (http://openaire.eu) qui doit devenir le portail unique de diffusion des productions financées par l’UE  et  Eudat  (European Data Infrastructure www.eudat.eu) qui permettent d’assembler les différentes initiatives comme celles des hollandais (www.u2connect.eu).

De la page 13 à 16 sont présentées des initiatives européennes qui offrent un bon panorama des projets en cours :